Les limites de vitesse: l’article 142 du Conseil de sécurité

Les limites de vitesse sur le territoire italien sont indiqués dans 142 des nouvelles règles de la route.
PARAGRAPHE 1
Aux fins de la sécurité routière et la protection de la vie humaine ne peut pas dépasser la vitesse maximale de 130 km / h sur les autoroutes, 110 km / h sur les routes principales, à 90 km / h pour les routes secondaires et pour les routes locales, et à 50 km / h sur les rues dans les villes, avec la possibilité d’augmenter cette limite jusqu’à un maximum de 70 km / h pour les routes urbaines dont les caractéristiques structurelles et fonctionnelles le permettent, avant installation de panneaux appropriés « .

Sur les autoroutes à trois voies plus une voie d’urgence pour chaque direction, avec un équipement dûment approuvé pour le calcul de la vitesse moyenne sur certains tronçons, les propriétaires et les courtiers peuvent élever la limite de vitesse à 150 kilomètres par heure sur la base de la conception et de la piste réelle, après l’installation d’une signalisation appropriée, à condition que permettent l’intensité du trafic, les conditions météorologiques et les données sur les accidents des cinq dernières années. Si la précipitation de tout genre, la vitesse maximale peut pas dépasser 110 km / h sur les autoroutes et 90 km / h pour les routes principales.
PARAGRAPHE 2
Dans les limites supérieures, les propriétaires des autorités routières peut fixer, y compris l’appui de sa déclaration, les limites de vitesse limites minimales et maximales de vitesse, autres que ceux visés au paragraphe 1, dans certaines routes et tronçons de route lorsque le ‘ Application au cas des critères énoncés au paragraphe 1, il est approprié de fixer des limites différentes, suivant les lignes directrices qui seront émises par le ministre des Infrastructures et des Transports. Les propriétaires des autorités routières ont l’obligation de tenir compte suffisamment tôt dans les limites de vitesse à l’absence des causes qui ont conduit à aucune limite particulière. Le ministre des Infrastructures et des Transports peuvent changer les mesures prises par les entités qui possèdent la route, quand ils sont contraires à ses directives et encore mélangé avec les critères visés au paragraphe 1. Le ministre peut également ordonner l’imposition de limites, sauf si déjà nommé par le propriétaire d’une agence; en cas de défaut, le ministre des Infrastructures et des Transports peuvent passer directement à l’exécution des travaux requis, avec recours contre le propriétaire de l’établissement.
PARAGRAPHE 3
Les catégories suivantes de véhicules ne peut dépasser le taux fixé ci-dessous:

a) cyclomoteurs: 45 kmh;

b) les véhicules ou les véhicules à moteur utilisés pour le transport de marchandises dangereuses de la classe 1 annexé à l’accord visé à l’article 168, paragraphe 1, quand ils voyagent charges: 50 km / h en dehors des zones bâties; 30 kmh dans les zones résidentielles;

c) agricole et de construction de machines: 40 kmh si équipé de pneumatiques ou d’autres systèmes équivalents; 15 kmh dans tous les autres cas;

d) quadricycles: 80 km / h en dehors des zones bâties;

e) les trains sont constitués d’un véhicule à moteur et d’une remorque en lettres h), i) et l) de l’art. 54, paragraphe 1: 70 km / h en dehors des zones bâties; 80 kmh sur les autoroutes;

f) bus et trolleybus de la masse totale à pleine charge plus de 8 t: 80 kmh en dehors des zones bâties; 100 kmh sur les autoroutes;

g) des véhicules automobiles pour le transport de marchandises ou pour d’autres utilisations, de pleine charge masse totale supérieure à 3,5 tonnes et jusqu’à 12 tonnes: 80 kmh en dehors des zones bâties; 100 kmh sur les autoroutes;

h) des véhicules automobiles pour le transport de marchandises ou pour d’autres utilisations, de pleine charge masse totale supérieure à 12 tonnes: 70 kmh en dehors des zones bâties; 80 kmh sur les autoroutes;

i) des camions de chargement complet masse totale supérieure à 5 tonnes si elle est utilisée pour le transport de personnes en vertu de l’art. 82, paragraphe 6: 70 km / h en dehors des zones bâties; 80 kmh sur les autoroutes;

l) les moyens de travail lorsque vous voyagez à pleine charge: 40 km / h en zones résidentielles; 60 kmh en dehors des zones bâties.
PARAGRAPHE 4
Dans l’arrière des véhicules visés au paragraphe 3, sauf celles visées aux alinéas a) et b), doit indiquer la vitesse maximale autorisée. Dans le cas des ensembles de véhicules, indiquant la limite doit être déclaré sur une remorque ou sur les remorques. Ils sont exclus de cette obligation les véhicules militaires inclus dans les lettres c), g), h) et i) du paragraphe 3, quand ils sont livrés aux forces armées ou aux organes et organismes visés à l’article 138, paragraphe 11.
PARAGRAPHE 5
Dans tous les cas où les limites de vitesse sont fixés restent soumises aux exigences établies par l’art. 141.
PARAGRAPHE 6
Pour la détermination de la conformité avec les limites de vitesse sont considérés comme des sources de résultats d’équipements de test dûment approuvé, également de calculer la vitesse moyenne de certains traits, ainsi que des enregistrements du tachygraphe et documents relatifs à l’autoroute, comme précisée dans le règlement.
PARAGRAPHE 6 bis
Les points de contrôle sur le réseau routier pour la détection de la vitesse doit être signalé à l’avance et bien visible, le recours à l’utilisation de panneaux et les dispositifs de signalisation lumineuse, en conformité avec les règles fixées dans le règlement d’application du présent Code. Conditions d’emploi sont fixées par décret du ministre des Transports, en consultation avec le ministre de l’Intérieur.
PARAGRAPHE 7
quiconque ne respecte pas à la vitesse minimum, ce qui dépasse la vitesse maximale de pas plus de 10 kilomètres par heure, est l’objet d’une sanction administrative pour le paiement d’une somme de EUR 39 à EUR 159.
PARAGRAPHE 8
Toute personne de plus de 10 km / h et non / h des limites de vitesse de plus de 40 km est l’objet d’une sanction administrative pour le paiement d’une somme de EUR 159 à EUR 639.
PARAGRAPHE 9
Quiconque est supérieure à 40 km / h mais pas plus de 60 km / h les limitations de vitesse est l’objet d’une sanction administrative pour le paiement d’une somme de 500 euros à 2000 euros. La violation suit la sanction de suspension de permis de conduire pour un à trois mois. (5)
Paragraphe 9 bis
Toute personne est plus de 60 km / h, les limites de vitesse est l’objet d’une sanction administrative pour le paiement d’une somme de EUR 779 à EUR 3,119. La violation suit la sanction de suspension de permis de conduire pour six à douze mois, selon les règles prévues au chapitre I, section II du titre VI. (5)
PARAGRAPHE 10
Quiconque viole les dispositions du paragraphe 4 sera soumis à une sanction administrative pour le paiement d’une somme de 24 euros à 94.
PARAGRAPHE 11
Si les violations des paragraphes 7, 8, 9:09 bis se sont engagés à conduire un des véhicules visés au paragraphe 3, lettres b), e), f), g), h), i) et ), les amendes administratives et y auxiliaires sont doublés.L’excès de vitesse sur la limite à laquelle le limiteur de vitesse est calibré à l’article 179 implique, dans les véhicules nécessaires pour monter ce dispositif, l’application des amendes administratives prévues aux paragraphes 2 bis et 3 de cet article 179, dans le cas limite de non-fonctionnement ou modifié. Il est toujours prêt, toujours accompagné de la moitié par une autorisé, aux fins énoncées au paragraphe 6 dudit article 179-bis.
PARAGRAPHE 12
Lorsque le titulaire d’un permis de conduire a engagés dans une période de deux ans, dans une autre violation du paragraphe 9, la sanction est la suspension de licence de huit à dix huit mois, conformément aux règles énoncées dans Chapitre I, section II du titre VI. Lorsque le titulaire d’un permis de conduire a engagés dans une période de deux ans, dans une autre violation du paragraphe 9 bis, la sanction est le retrait de la licence, conformément aux règles prévues au chapitre I, section II , titre VI.
PARAGRAPHE 12 bis
Produit des sanctions découlant de violations dall’accertamento de limites de vitesse maximales prévues par le présent article, par l’utilisation d’équipements ou de systèmes de détection de vitesse ou par l’utilisation de dispositifs ou de moyens techniques de contrôle violations distance vertu de l’article 4 du décret-loi du 20 Juin 2002, n. 121, converti, avec des modifications par la loi du 1er Août 2002, n. 168, tel que modifié, sont attribués à une étendue de 50 pour cent chacun, l’entité qui possède la route sur laquelle il a été découvert ou à des entités exercice de ses fonctions en vertu de l’article 39 du décret présidentiel République du 22 Mars 1974, n. 381, et de l’institution à laquelle l’organe de l’agent de réservation, dans les conditions et dans les limites fixées aux paragraphes 12 ter et 12 quater. Les dispositions de la phrase précédente ne sont pas applicables aux routes sous concession. Établissements visés au présent paragraphe autre que l’État en utilisant la part du revenu qui leur est alloué dans la région dans laquelle ils ont été réalisés.
PARAGRAPHE 12-ter
organismes visés au paragraphe 12 bis appliquent les montants résultant de l’attribution des actions de le produit des amendes visées dans ce paragraphe à la réalisation de la maintenance et la sécurité de l’infrastructure routière, y compris le signes et les obstacles, et de matériel connexe, ainsi que le renforcement des activités de contrôle et de violations de l’enquête en matière de circulation routière, y compris les coûts de personnel, conformément aux réglementations locales concernant la maîtrise des coûts dans le domaine des marchés publics utiliser et le pacte de stabilité interne.
PARAGRAPHE 12-quater
Chaque autorité locale circuler comme un ordinateur pour le ministère de l’Infrastructure et des Transports et le ministère de l’Intérieur, le 31 mai de chaque année, un rapport indiquant, en référence à l’année précédente, le montant Revenu total attribuable à sa propre vertu du paragraphe 1 de l’article 208 et du paragraphe 12 bis du présent article, comme résultant de la trésorerie approuvé de la même année, et les actions menées à l’aide de ces ressources, avec la spécification des coûts encourus pour chaque intervention. Le pourcentage du produit payable en vertu du paragraphe 12 bis est réduite de 30 pour cent par an contre l’entité ne transmettent pas le rapport visé à la période précédente, ou d’utiliser le produit de la première période si différent de ce dispositions du paragraphe 4 de l’article 208 et du paragraphe 12 ter du présent article, pour chaque année qui se trouve dans l’une de ces valeurs par défaut.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s