Bultaco Brinco – 2eme Parti

Programmes Bultaco

Le Brinco est construit à quelques mètres du circuit de Montmelo , près de Barcelone. A pleine production sera produite 90 motos par jour à partir de 50 travailleurs. L’intention de Juan Antonio Garvia , directeur général, Bultaco pour objectif de vendre 10 700 unités en 2018 . Après le vélo-vélo, arrivera en fait des vélos électriques (guidée par le nouveau Rapitan ) et les véhicules hybrides inédits, qui utilisent le moteur à combustion interne avec fonction prolongateur d’autonomie.

Bultaco fait des choses très au sérieux. Cela est démontré par les travailleurs employés à Barcelone. Le personnel que nous trouver gestionnaires et les concepteurs avec un bruit de fond élevé dans l’automobile. José González, chef du design, a travaillé dans le passé avec Galluzzi et est l’un des designers les plus cités aujourd’hui. Alessandro Bifano, Marketing et de la Communication, a couvert les premiers rôles dans Piaggio et Derbi. Pour en nommer quelques-uns, parce que travailler dans Bultaco vraiment fait beaucoup. La société a breveté le fait Adaptcontrol , le contrôleur pour les véhicules électriques désignés comme une technologie innovante par l’Union européenne, qui a soutenu le projet avec le programme Horizon 2020. Il est  un système modulaire adaptable à tous les types de moteurs électriques. Innovative est également la distribution des Brinco. Il ya des importateurs, mais un certain nombre de revendeurs agréés dans le monde entier, avec une ligne direct à la maison. Bientôt aussi ouvrir des magasins dédiés, qui vendront deux roues mais aussi des produits liés à la marque. Les premiers magasins seront nés en Espagne, mais seront bientôt suivies par la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et en Amérique du Nord.

  1 à 9,  

Brinco. Comment se fait-il

Le châssis est entièrement en aluminium . Le poids total de la batterie est de 39 kg. La fourche inversée a un Voyage de 180 mm, qui deviennent 217 derrière grâce à l’amortisseur. Les disques de frein et 4 pistons à l’avant a un diamètre de 203 mm (le même que la roue arrière). Les roues sont de 24 x 3.0 « pouces.
Brinco rejoint les pédales avec un moteur d’une puissance nominale de 2 kW .La boîte de vitesses a neuf vitesse, qui deviennent dix-huit grâce à la technologie overdrive . Dans le moyeu central, il est en fait un système d’engrenages épicycloïdal qui augmente le rapport de transmission; à l’entrée overdrive avec le talon doit appuyer sur le bouton situé sur l’axe de la pédale.
L’équipement dispose d’un écran LED indiquant la vitesse, la température du moteur, le compteur kilométrique et le compteur, niveau de la batterie. Il est encore un système sans clé qui fonctionne près d’un bracelet sur ​​le véhicule.

Et, comme une vraie moto, l’Brinco a trois modes de conduite (sport, tourisme, etc.) qui optimisent les performances sur la base de l’autonomie ou de plaisir de conduite; Il ya aussi une fonction de croisière à utiliser lorsque vous voulez stabiliser le couple délivré par le moteur électrique (par exemple sur les longues lignes droites).
En pratique, la Brinco gère comme une moto , elle a l’accélérateur sur le bouton de droite et les freins disposés à la manière traditionnelle (sur le levier avant droit, arrière gauche).
La première moto-vélo soulève quelques préoccupations, quand vous allez à envisager son approbation . Ne pas être pédale assisté (et dépassant de loin les 25 km / h pour ceux-ci fixé par la loi), il ne tombe pas dans cette catégorie de véhicules chance sans couverture obligatoire RC et cachet.
Mais il va bien au-delà de la législation qui inclut les cyclomoteurs avec limite de 45 km / h (pour lequel la licence est évidemment nécessaire, mais aussi l’assurance).
Dans l’avenir, sera une version de Brinco approuvé dans les 45 kilomètres par heure (avec plaque, des lumières et de miroirs) et coûtera € 5500 .
En fait, aujourd’hui la Brinco est une moto électrique conçu pour être utilisé seulement dans des zones fermées (comme les motos classiques pour comprendre).
Il est un choix qui est susceptible de limiter sa propagation. Le Brinco est conçu comme un moyen de pur divertissement, mais il est dommage que nous pouvons aujourd’hui aller encore sur les routes publiques conformément à la réglementation locale.  D’autre part, le prix est attractif, beaucoup plus faible que les vélos électriques traditionnelles, et égale à celle d’un bon vélo vers le bas-colline.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s